Photo of Katia Merten-Lentz

In her latest article for Les Marchés (French read only), Katia Merten-Lentz explores how the dairy industry has been affected by the EU’s Novel Food Regulations.

The list of Novel Foods in the EU offers several examples of ingredients derived from milk or intended for use in dairy products, all of which have been authorized. As Katia explains, the dairy industry is both dynamic and creative when it comes to novel foods.

However, finding the balance between product, innovation, regulation and science remains key to successfully bringing new dairy products to market.

 

L’innovation dans l’industrie laitière 

Novel Food: Un nouvel outil

 

Le nouveau règlement Novel Food, entré en application en janvier 2018, semble être, comme annoncé par la Commission européenne, un outil favorable à l’innovation, plutôt qu’un obstacle.

L’industrie laitière n’est nullement en reste dans le domaine de l’innovation produits. La liste des Novel Foods de l’Union européenne, offre une foison d’exemples d’ingrédients dérivés du lait, ou destinés à être utilisés dans des produits laitiers, qui ont été autorisés.

Qu est ce qu’un nouveau produit laitier?

Nous rappelons qu’un nouvel aliment est, réglementairement, défini selon deux critères : l’absence de consommation significative au sein de l’Union européenne avant le 15 mai 1997 et l’appartenance à une des dix catégories listées dans le règlement 2015/2283.

Celles-ci incluent, notamment, les denrées alimentaires qui se composent d’animaux ou de leurs parties, ou qui sont isolées, ou produites à partir d’animaux, ou de leurs parties, ainsi que les denrées alimentaires résultant d’un procédé de production qui n’était pas utilisé pour la production de denrées alimentaires avant le 15 mai 1997, qui entraîne des modifications significatives dans la composition, ou la structure d’une denrée alimentaire, lesquelles affectent sa valeur nutritionnelle, son métabolisme ou sa teneur en substances indésirables. Ces deux catégories couvrent la majeure partie des demandes que nous allons évoquer ci-après.

Nouveaux ingrédients laitiers

En ce qui concerne de nouveaux ingrédients laitiers autorisés, on peut citer :

  • La lactoferrine bovine, isolée du lait écrémé ou du lactosérum par un procédé d’échange d’ions, suivie de plusieurs étapes d’ultrafiltration, puis séchée par lyophilisation ou atomisation et tamisée afin que les grosses particules en soient éliminées.
  • Le lait traité aux UV qui consiste en du lait de vache (entier ou demi-écrémé) auquel un traitement par rayonnements ultraviolets (UV) via des écoulements  turbulents, est appliqué après la pasteurisation. Ce traitement entraîne une augmentation de sa teneur en vitamine D3 (cholécalciférol) par la conversion du 7-déshydrocholestérol en vitamine D3 et a pour objectif d’augmenter la durée de vie du produit.

Nouveaux ingrédients utilisables dans les produits laitiers

Il est également intéressant de relever que certains ingrédients nouveaux, ont été spécifiquement autorisés pour être utilisés dans les produits laitiers :

  • L’huile concentrée en phytosterols/ phytostanols destinée à être intégrée à des produits à base de lait demi-écrémé et de lait écrémé, auxquels ont éventuellement été ajoutés des fruits et/ou des céréales, les produits à base de lait fermenté, tels que les yaourts, et les produits à base de fromage (teneur en graisses ≤ 12 g par 100g), dans lesquels la teneur en matières grasses laitières a éventuellement été réduite et dans lesquels les matières grasses ou les protéines ont été partiellement ou  entièrement remplacées par des graisses ou des protéines végétales)
  • Des extraits de crête-de-coq destinés à être intégrés à des boissons à base de lait, ou fermentées à base de lait, dans le cas de douleurs articulaires
  • Ou encore des graines de chia pouvant être intégrés à des produits laitiers (y compris les yaourts) et produits analogues

De nombreuses demandes sont pendantes. Elles concernent :

  • Bovine milk basic whey protein isolate : isolat de protéine de lactoserum issu de lait de vache
  • Bovine Milk Osteopontin : osteopontine de lait de vache
  • Iron Milk Proteinate (IMP) protéinate de fer issu du lait
  • Lactitol
  • Whey protein isolate obtained from cow’s milk : isolat de protein de lactoserum issu de lait de vache.

Ces exemples illustrent – s’il en était besoin – à la fois la dynamique et la créativité de l’industrie laitière, mais aussi de la nécessité d’une parfaite connaissance de la réglementation novel food. Le diable se cache toujours dans les détails…